Privation ou discretion


On a dit Adieu a un grand cineaste roumain. Il a fait regie de film, il a joue des roles dans ses films et il a ete politicien, une personnalite, un repere pour la culture et la societe roumaine.

En partant de cette monde il a pris avec lui le droit de nous laisser de lui presenter nos hommages. Il a tenu a etre incinere malgre les pratiques chretiennes orthodoxes roumaines.

Les masses partageaient l’idee que rendait injuste, face a lui, la famille, en croyant que c’etait elle qui l’a prive et a prive le public qui l’a aime d’une separation comme il fallait.

Mais son allure, sa posture, marche et mine ne trahissaient une telle geste. Elle a avance tout droit, sure et comme elle savait quelque chose de plus que la foule. Elle detenait un verite avant tous.

Elle a suivi le dernier desir de son mari, meme si les obseques et la ceremonie ont prive tous les parties de la grandeur de la personnalite qui l’a ete: sans aucun faste, spectacle et parade. On ne nous a donne de la chance d’intervenir a cet evenement, ni aux personnes d’une telle relation avec le monstre sacre de la cinematographie, ni a l’eglise, ni aux masses de public. Juste ceux qui ont du etre presents. Une regie discrete d’un dernier role au prix du mecontenement general du public et un grand malentendu.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s